Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Accueil
février 26
Déploiement de WDS sur Windows 2012

Notre machine étant déjà Domain Controler et Serveur DHCP.

On va uniquement ajouter le rôle de serveur de déploiement…

On installe le rôle sur notre serveur local..

On coche cette case… Serveur de déploiement Windows

On ne prend aucune fonctionnalité…et on démarre l'assistant d'installation de notre role…

 

 

 

 

Fin de l'installation du rôle…

 

 

Configuration de WDS

On lance l'outil via les outils d'administration de Windows…

.

On sélectionne notre serveur et on va sur le menu Configurer le serveur.

.

Cela va lancer l'assistant suivant

On choisit l'option d'intégration à l'Active Directory

On préparer un emplacement d'installation des images…

 

Pour mettre en place un PXE facile à utiliser on choisit dans l'écran si dessous l'option la plus ouverte :

A l'issue de l'assistant…on a cette arborescence…

On démarre alors le service PXE.

 

Pour le moment le PXE démarre mais il n'a rien à proposer….

 

 

Ajout d'une image de démarrage :

On insère le DVD de Windows 7 Professionnel dans le lecteur par exemple…

 

On saisie le nom et la description de l'image pour retrouver ce que l'on place dans le WDS..

Comme un fichier WIM peut contenir plusieurs images de démarrage… on nous demandera de sélectionner celle que l'on veut proposer.


 

 

 

Ajout d'une image d'installation

Cette image permettra d'linstaller un OS comme à partir d'un DVD d'installation..

On créer un groupe d'image nommé Install OS Win 7 Pro par exemple

On ajoute une image d'installation à partir du DVD d'installation :

On sélectionne les images que l'on veut proposer à l'installation..

A ce stade WDS compile l'ensemble

 

 

 

 

janvier 15
Powerhell à distance

​Tester via l'ISE la possibilité d'ouvrir un onglet pour une session à distance.

Pour activer la possibilité sur une machine de recevoir des commande powershell :

Enable-PSremoting 

Enable-PSRemoting -Force permet de lancer un script silencieux

Enable-PSRemoting -SkipNetworkProfileCheck -Force Pour permettre une exécution même par un réseau de profil public Pour modifier la régle de pare-feu ( à traduire dans la langue de l'os?)
Set-NetFirewallRule -Name "WINRM-HTTP-In-TCP-PUBLIC" -RemoteAddress Any

Contre mesure 

Disable-PSRemoting -Force
 

Ensuite pour se connecter  

​Enter-PSSession -ComputerName COMPUTER -Credential USER


 

Pour trouver les commandes avec un argument Computername

​Get-Command -ParameterName  Computername
 

Pour les versions de Windows antérieures

Winrm quickconfig

ou encore 

Set-WSmanquickconfig


 


 

 

 

janvier 15
Introduction Powershell ( module )

Lancer la commande 

Find-module *smb*

Cette commande va chercher dans le "store" de chez MS des modules disponibles

Install-module -name Find-SMBShare

Il faut que la machine dispose d'une connexion internet.
Il faudra accepter et valider les boites de dialogues nécessaires pour acheter l'opération

Get-command -module  Find-SMBShare permet de trouver les commandes apporter par le module.

 

Lancer une commande get-module pour vérifier les modules installé sur votre machine

Get-module *find*|remove-module

Lancer une commande get-module pour vérifier la suppression du module ajouté

 Lancer la commande install-module-name pssmb

get-command -module pssmb

get-help get-smb- full

Lancer une commande get-smb -computername srv01 -version 1

A quoi sert l'outil ?




 

Autre exercices 

​Import-module -Dsinsternals
Get-command -module dsinternals
Get-ADReplAccount -All -NamingContext 'DC=Adatum,DC=com' -Server LON-DC1
 

janvier 15
Cluster suite ( mais pas fin )

Ajout de disque via GUI

On peut ajouter un disque au cluster à condition que ce soit un disque ISCSI monté sur tous les nœuds du serveur.

On a donc dans notre cas utilisé un disque ISCSI à partir d'un serveur ISCSI sous Windows Server 2016.

La cible iscsi étant connecté, il faut avant d'apporter le disque au cluster procéder à quelques étapes…

Mise en ligne du disque

Via le gestionnaire de disque, éventuellement sur tout les nœuds du cluster on s'assure que le disque est en ligne.

Initialisation du disque

Le disque étant dans notre cas en mode RAW il faut l'initialiser, on décide alors de la passer en GPT ou en MBR.

A éviter dans notre cas le passage ou l'utilisation d'un disque dynamique.

 

Formatage du disque

On découpe notre disque en un seul volume et on le formatte en NTFS ou en REFS

On obtient finalement un volume avec une lettre de lecteur.

Ajout du volume au cluster

On arrive sur l'assistant suivant

On vérifie ensuite que notre stockage apparait comme stockage disponible dans la console de Cluster.

 

Disque du Cluster sous la console de gestion des disques :

Ici le disk 2 est géré par la machine, il héberge des machine active. CSFS.

Le disk 1 est piloté par le second nœud du cluster.

On peut toujours essayer de l'activer, on va se faire refuser la gestion du disque appartenant au second nœud du cluster.

 

 

On remarquera également le format du disque est maintenant CSVFS (Cluster Storage Volume Files System).

Dans les détails du disque, on trouve le point de montage (C:\ClusterStorage\VolumeX)

 

Création d'un ordinateur virtuel dans le Cluster

Si vous avez déjà des vm sur les nœuds du cluster HyperV et que vous souhaitez que ces VM soient configurées pour la HA il faut les déplacer sur du stockage du cluster.

Une fois qu'une machine virtuelle est intégrée dans un cluster, il n'est plus possible de la déplacer à partir du gestionnaire Hyper-V, il faut passer par le gestionnaire de cluster.

 

On va créer les ordinateurs virtuels à partir de la console de Cluster et non à partir de la console HYPERV

A la création on doit préciser la machine cible qui va démarrer et faire tourner la VM

On a ensuite un assistant classique pour créer des VM

Il faut par contre préciser que la VM est hébergé sur un stockage du cluster.

 

 

 

Changement du nœud d'une Machine virtuelle

 

Cluster mise à jour et live Migration

 

Troubleshooting

Pour que les réseaux s'affichent dans cette section, chaque noeud du cluster doivent avoir une adresse IP dans le segment.

 

 

 

 

 

 

Equilibrage de charge des serveurs Host pour les ordinateurs virtuels.

Dans cette version Microsoft propose enfin directement dans l'OS des fonctionnalités réservés à des outils comme SCVMM.

Il est désormais possible d'activer l'équilibrage de charge pour les ordinateurs virtuels.

Dans la console de Gestionnaire de Cluster de Basculement on clique sur le Custer puis dans le menu Propriété.

 

AutoBalancerLevel

Intensité

Comportement

1 (par défaut)

Faible

Déplacer lorsque l'hôte est chargé à plus de 80 %

2

Moyenne

Déplacer lorsque l'hôte est chargé à plus de 70 %

3

Élevé

Déplacer lorsque l'ordinateur hôte est chargé à plus de 60 %

 

(Get-Cluster).AutoBalancerLevel = <value>

 

 

À l'aide du Gestionnaire du Cluster de basculement:

  1. Avec le bouton droit sur le nom du cluster et sélectionnez l'option «Propriétés»
  2. Sélectionnez le volet d'équilibrage de la «»
    1. (Get-Cluster).AutoBalancerMode = <value>

AutoBalancerMode

Comportement

0

Désactivé

1

Équilibrage de la charge sur la jonction de nœud

2 (par défaut)

Équilibrer sur la jonction de nœud et toutes les 30 minutes

 

https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows-server/failover-clustering/vm-load-balancing-overview

 

Mise à jour WindowsUpdate sur les nœuds du cluster ( Cluster-Aware Updating = CAU)

https://docs.microsoft.com/fr-fr/windows-server/failover-clustering/cluster-aware-updating

 

 

On clique sur aperçu...

 

On clique ensuite sur Générer la liste des aperçus de mises à jours.

 

Configurer les options de mises à jours automatique

On doit cocher la cas Ajouter ce role ...

Eventuellement

 

Pour les commandes PowerShell Get-Command –Module ClusterAwareUpdating

 

Enabling self-updating mode

To enable the self-updating mode, you must add the Cluster-Aware Updating clustered role to the failover cluster. To do so, use one of the following methods:

  • In Server Manager, select Tools > Cluster-Aware Updating, then in the Cluster-Aware Updating window, select Configure cluster self-updating options.
  • In a PowerShell session, run the Add-CauClusterRole cmdlet.

To uninstall CAU, uninstall the Failover Clustering feature or Failover Clustering Tools by using Server Manager, the Uninstall-WindowsFeature cmdlet, or the DISM command-line tools.

Additional requirements and best practices

To ensure that CAU can update the cluster nodes successfully, and for additional guidance for configuring your failover cluster environment to use CAU, you can run the CAU Best Practices Analyzer.

For detailed requirements and best practices for using CAU, and information about running the CAU Best Practices Analyzer, see Requirements and Best Practices for Cluster-Aware Updating.

Starting Cluster-Aware Updating

To start Cluster-Aware Updating from Server Manager
  • Start Server Manager.
  • Do one of the following:
    • On the Tools menu, click Cluster-Aware Updating.
    • If one or more cluster nodes, or the cluster, is added to Server Manager, on the All Servers page, right-click the name of a node (or the name of the cluster), and then click Update Cluster.

 

janvier 14
Ajout d’un disque dans le cluster

On peut ajouter un disque au cluster à condition que ce soit un disque ISCSI monté sur tout les nœuds du serveur.

On a donc dans notre cas utilisé un disque ISCSI à partir d'un serveur ISCSI sous Windows Server 2016.

La cible iscsi étant connecté, il faut avant d'apporter le disque au cluster procéder à quelques étapes…

Mise en ligne du disque

Via le gestionnaire de disque, éventuellement sur tout les nœuds du cluster on s'assure que le disque est en ligne.

Initialisation du disque

Le disque étant dans notre cas en mode RAW il faut l'initialiser, on décide alors de la passer en GPT ou en MBR.

A éviter dans notre cas le passage ou l'utilisation d'un disque dynamique.

 

Formatage du disque

On découpe notre disque en un seul volume et on le formatte en NTFS ou en REFS

On obtient finalement un volume avec une lettre de lecteur.

Ajout du volume au cluster

On arrive sur l'assistant suivant

On vérifie ensuite que notre stockage apparait comme stockage disponible dans la console de Cluster.

 

Création d'un ordinateur virtuel dans le Cluster

On va créer les ordinateurs virtuels à partir de la console de Cluster et non à partir de la console HYPERV

A la création on doit préciser la machine cible qui va démarrer et faire tourner la VM

On a ensuite un assistante classique pour créer des VM

Il faut par contre préciser que la VM est hébergé sur un stockage du cluster.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

janvier 14
Ajout de stockage dans le cluster

A ce stade notre cluster n'a pas espace de stockage partagé pou​r permettre à une VM de tourner dans les 2 noeuds.

1. ll faut sur les deux noeuds ajouter une cible isci identique.

2. Monter , Initialiser, formater la cible ISCSI

3. Ajouter le stockage via la console ou en ligne de commande 

​Get-ClusterAvailableDisk | Add-ClusterDisk

On défini le cache disque 

(Get-Cluster).BlockCacheSize = 512  On vérifie le point de montage du disque (C:\ClusterStorage\VolumeX )

Pour conclure on crée une VM de taille réduite en mode core par exemple dans notre disque ISCSI via la console de Cluster et non la console HyperV

 

janvier 14
Mise en place d’une dossier partagé « témoin » du cluster

 

 

Sur la console de Gestionnaire du cluster de basculement on part dans le menu Configurer les paramètres du quorum de cluster.

 

 

On lance alors un assistant permettant de définir l'emplacement du Quorum

 

Dans notre cas on choisit un témoin de Quorum

Notre témoin est un dossier partagé

On donne l'emplacement du dossier partagé que l'on a crée pour cette fonction.Ce dossier donne les permission de partage et les permission NTFS en Full Control pour les machines du cluster.

On valide

 

Au final la configuration à réussi et l'information de Témoin dans la console du cluster a été mise à jours.

janvier 14
Création d’un cluster via l’Interface graphique

Création d'un cluster en Interface graphique

On lance la console Gestionnaire de Cluster de Basculement mais on part cette fois sur le menu Créer le cluster

On arrive sur l'écran suivant

On ajoute nos machines..

 

On donne alors une adresse IP dans le sous réseau de nos nœuds de cluster et on donne un nom de Cluster.

Ce nom sera utilisé pour créer un nom d'une machine dans notre domaine AD.

On décoche la case Ajouter la totalité du stockage au cluster.

On attend la configuration du cluster

Et on obtient…

 

 

janvier 14
Création d'un cluster en ligne de commande

New-Cluster -Name SuperCluster -Node PC01, PC02​ -staticadress192.168.1.1 -nostorage

Vérifier dans l'AD la création d'une machine SuperCluster.

janvier 14

Test des nœuds d'un cluster via l'interface graphique

On a installé la fonctionnalité de Cluster de Basculement sur les deux machines via le Gestionnaire de Server ou via une commande PowerShell.

On peut désormais aller dans les outils d'Administration pour lancer la console « Gestionnaire du cluster de basculement ».

 

 

A la racine de la console on va dans le menu «Valider la configuration »

On démarre alors un assistant qui va vérifier la bonne configuration des différents nœuds du cluster

A ce stade on rentre les nom des machines que l'on souhaite ajouter dans le cluster

On demande d'exécuter tous les tests ou uniquement certains tests si on fait une seconde validation…

 

Un fois les tests effectuées on arrive sur l'écran suivant :

On clique sur le bouton rapport pour afficher le rapport de test qui est un fichier HTML.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 - 10Suivante
 

 À propos de ce blog

 
À propos de ce blog
Bienvenue dans les blogs SharePoint. Utilisez cet espace pour fournir un message bref concernant ce blog ou ses auteurs. Pour modifier ce contenu, cliquez sur « Modifier la page » dans le menu « Actions du site ».